29 oct. 2018
Le Point Fab. 4 : Les habits de lumière du marquage à chaud

La technique du marquage à chaud positionne immédiatement un document dans un registre haut de gamme mais peut-être parfois de manière un peu trop classique ou trop “simple”.

Pour donner d’autres facettes et variations en partant d’un seul et même film de dorure, il est intéressant de lui ajouter des embellissements qui transformeront sa brillance, son toucher, son aspect.

Avec le Point Fab. 4, nous avons choisi l’association d’un vernis Paillettes et d’une microstructure pour jouer avec 3 nuances visuelles et tactiles : 

  • le marquage à chaud au naturel dans toute sa brillance, 
  • les étincelles du vernis paillettes
  • le relief de la structure.

Dans la garde-robe du marquage à chaud, les vernis relief et les gaufrages sont également du meilleur effet !

Références des  techniques et papier :

Marquages à chaud Or (Kurz 376) 

Vernis Paillettes Or et Argent

Papier : Dark / 350 g., idéal pour le boîtage de luxe et la communication haut de gamme. 
Exclusivité Torraspapel Malmenayde.

© decanoisette.com (création graphique et photo.)













26 juil. 2018
Le Point Fab. 3 : … Et le marquage à chaud devient fluo !

Toujours à la recherche d’effets nouveaux, les équipes de Japell Hanser & Sag ont voulu travailler à base de films fluo pour marquage à chaud, derniers nés chez FOILCO.

Souhaitant un axe créatif tonique et ludique à l’image des couleurs utilisées, la conception du Point Fab. 3 est donc partie vers une piste créative s’inspirant du mouvement Menphis et du design d’objets des années 80-90 avec leurs formes rondes, graphiques et simples.

Les encres fluo ont depuis longtemps fait leurs preuves, que ce soit en impression offset ou sérigraphique. En version marquage à chaud, les perspectives sont autres. Contrairement aux encres, les films de marquage à chaud possèdent une couvrance qui ne laisse pas “passer” les irisations des papiers de création métallisés. Le Majestic Snow White était donc idéal pour démontrer cet atout.

Le résultat : papier et marquages à chaud jouent une partition de nuances de couleurs, de surfaces, de brillances et d’éclats où le gaufrage ajoute la note “fantaisie” de ce Point Fab. 3.

Références des  techniques et papier :

- Marquages à chaud fluo rose (6638 Foilco) et jaune (6640 foilco)

- Gaufrage arrondi

- Papier : Majestic Snow White / 250 g. Papier de création métallisé aux couleurs éclatantes et irisées, exclusivité Torraspapel Malmenayde

© decanoisette.com (création graphique et photo.)










24 juil. 2018
Le Point Fab. 2 : sérigraphie à l’honneur… entre autres.

Avec l’impression sérigraphique, tout est possible - ou presque - comme obtenir des couleurs lumineuses sur un papier teinté masse. Le secret : le blanc de soutien. 

En imprimant en premier passage une encre blanche comme base aux autres encres colorées, vous leur garantissez une densité et une luminosité sans égal. Mais attention, la superposition sous-entend un repérage parfait ! Pas question d’avoir un petit filet blanc qui dépasse. Tout l’art du calage entre alors en jeu, entre bords à bords délicats et couverture parfaite.

Le Point Fab. 2  est une fidèle démonstration de cette technique. Preuve à l’appui : l’éclat du bleu Pantone 318.

Mais dans la réalisation de ce Point Fab., les équipes souhaitaient “rehausser” la création avec 2 autres effets : un marquage à chaud d’un noir profond et un vernis relief. Tous deux enrichissent l’impression sérigraphique d’une texture et d’un volume subtiles.

Ce qui démontre que jouer avec les embellissements apporte une multitude de perspectives créatives…

Références des  techniques et papier :

- Sérigraphie : encres (blanc / pantone 318) et vernis relief

- Marquage à chaud noir

- Papier Burano Scarlet Red / 250 g. (papier offset de création teinté masse couleur),

exclusivité Torraspapel Malmenayde

© decanoisette.com (création graphique et photo.)












19 juil. 2018
Le Point Fab. 1, début d’une nouvelle aventure…

Premier d’une série que nous espérons riche et variée, le “Point Fab. 1” a pour parti pris de proposer des solutions techniques d’embellissement pour apporter des variations visuelles et tactiles à un marquage à chaud métallique.

Pour cette fiche n°1, les équipes ont travaillé sur 2 effets :

  1. utiliser des vernis texturés à grain fin et épais modifiant la teinte, la surface et la brillance du marquage à chaud comme du papier de création.
  2. créer une microstructure sur mesure, apportant un relief tout en finesse et en subtilité.

A cette démarche s’ajoute la volonté de jouer sur le contraste mat/brillant en associant 2 types de films de dorure : l’un or mat, l’autre bleu turquoise brillant.

Le résultat permet de comparer ces différents effets appliqués sur une base technique simple.

Références des  techniques et papier :

- Marquages à chaud métalliques Bleu (Kurz 308) et Or (Kurz 426) avec parties microstructurées

- Vernis texturé grain fin et vernis texturé grain épais

- Papier de création Environment Concrete / Neenah 270 g distribué par Torraspapel Malmenayde

Création graphique et crédit photo : decanoisette.com












17 juil. 2018
"Le Point Fab.", le nouvel outil des ateliers Japell Hanser & Sag

Les ateliers de Japell Hanser & Sag vous annoncent le lancement de leur nouvel outil de démonstration des savoir-faire des métiers de l’embellissement sur papiers de création :

“Le Point Fab.”

Pensé comme une mise à jour régulière des tendances du marché, “Le Point Fab.” se décline sur un système de fiches pour constituer, au fil du temps, une collection complétée régulièrement. La sélection des embellissements se fait sur des critères de nouveauté, d’innovation ou de pertinence.

Ce projet, réalisé en partenariat avec Torraspapel Malmenayde - Lecta, s’appuie sur les papiers de grande qualité du distributeur qui magnifient chaque démonstration. 

Les équipes dédiées au projet “Le Point Fab.” se sont investies, comme toujours, avec enthousiasme, l’esprit de promouvoir leurs métiers d’exception et le désir de contribuer à la concrétisation de vos projets.

L’axe créatif :

chaque fiche est une création originale avec un travail graphique autour des chiffres. Ce parti pris vous permet de les ranger chronologiquement par numéro et identifie la démonstration. En termes d’usage, ce principe permet de repérer facilement et rapidement les fiches les unes par rapport aux autres ainsi que le type d’embellissement appliqué.

La diffusion : 

Pour le lancement du concept, les 3 premières fiches ont été adressées mi-juillet par courrier, aux clients et prospects de Japell Hanser & Sag et de Torraspapel Malmenayde – Lecta.

Les équipes prévoient ensuite une diffusion selon les nouveautés du marché… “Le Point Fab.” 4 est déjà en réflexion et phase de tests !

Création graphique et crédit photo : decanoisette.com



23 janv. 2018
L’entreprise Japell reçoit le label d’Etat EPV, référence de l’excellence française

Le label d’État EPV - Entreprise du Patrimoine Vivant - est attribué à des entreprises uniques qui savent concilier tradition, innovation, savoir-faire, création, travail, passion, patrimoine, avenir, local, international.

 Attribué pour une période de cinq ans, il rassemble des fabricants attachés à la haute performance de leur métier et de leurs produits.

 Les entreprises labellisées EPV partagent les mêmes valeurs et veillent ensemble sur le trésor que constitue le patrimoine manufacturier français.

 La procédure d’attribution du label EPV, encadrée par la loi, est menée par des experts.

L’appréciation et l’interprétation des critères de sélection sont confiées à une Commission nationale indépendante constituée de professionnels qui œuvrent en faveur des pratiques garantissant l’excellence au sein de leur propre activité.

Le processus de sélection s’organise autour de l’examen du dossier de candidature par l’Institut Supérieur des Métiers, la demande d’avis aux services de l’État en région et aux établissements consulaires compétents, la rédaction d’un rapport d’instruction, les visites des entreprises par des experts du métier, l’examen par la Commission nationale pour aboutir à la décision finale ministérielle.

 Information sur patrimoine-vivant.com



28 déc. 2017
Les éditions Glenat ont fait appel à Japell Hanser Sag pour Kid Paddle et Game Over


Les éditions Glenat sont devenues une institution dans le monde de la bande dessinée française, sous l'impulsion de Jacques Glenat, son fondateur. Parmi son actualité très dense en cette fin d'année, deux BD ont fait l'objet d'embellissement par Japell Hanser Sag : Kid Paddle et Game Over. Explications.

 

Vos enfants ont forcément acheté une bande dessinée Kid Paddle ou Game Over ou bien l'ont emprunté à la bibliothèque de votre ville.

Les deux séries sont bien connues des fans de Bd et particulièrement des adolescents.

 

Tome 15 de Kid paddle

Kid Paddle est un personnage assez taquin puisqu'il s'amuse ici entre des expériences scientifiques bizarres qui dégénèrent, fait des cauchemars à base de licorne en peluche, fraude pour aller dans un cinéma pour adultes, massacre des blorks dans une salle d'arcade...Bref, son auteur Midam réussit le tour de force de conserver la sincérité des premiers albums.

 

Japell Hanser&Sag a personnalisé la couverture de ce numéro 15 appelé « Men in blork » grâce à un pelliculage mat et un marquage à chaud à diffraction.

 

Tome 16 de Game Over

 

Seconde bande dessinée du groupe qui connaît également un beau succès auprès de ses lecteurs, la série Game Over met en scène le petit barbare, pour qui les morts se suivent et ne se ressemblent pas dans son univers virtuel. Cette série est aussi dessinée par Midam, lequel rivalise d'ingéniosité pour malmener « notre pauvre petit barbare » dans un florilège de gags muets, toujours aussi efficaces, qui font de cette bande dessinée un monument de l'humour absurde.  Ce tome 16 intitulé Aïe aïe eye présente une couverture aussi délirante que composée de détails d’embellissement effectués par Japell Hanser Sag.

En effet, les équipes de Japell Hanser Sag ont effectué un pelliculage mat anti-rayures, collable, dorable, complété d'un marquage à chaud microstructuré argent brillant, avec pour finition un vernis sérigraphique brillant.

 

Nous tenons à remercier les Editions Glénat qui, dans leur quête de toujours surprendre leurs fidèles fans de bande dessinée nous ont sollicité pour apporter ce petit plus aux couvertures de ces immenses succès d'édition en bande dessinée. 



23 nov. 2017
Le magazine Air actualités a fait confiance à Japell Hanser Sag pour ses 50 ans

L'armée de l'air et son service du communication du SIRPA Air a connu le groupe Japell Hanser Sag il y a une quinzaine d'années. Pour son numéro 705 d'octobre 2017, Air actualités a choisi de solliciter notre groupe pour marquer l'événement avec une couverture qui devrait retenir l'attention de nombreux collectionneurs.

En effet, il s'agit d'un magazine qui possède une longue histoire au sein de l'armée de l'air. A sa naissance le 4 juin 1947, il s'appelait le Bulletin d'information Air. Mensuel de 64 pages tirés à 30 000 exemplaires, Air actualités possède une équipe de rédaction intégrée composée de militaires de carrières ou contractuels et quelques civils de la Défense (rédacteurs, secrétaire de rédaction, photographes, infographistes).

L'adjudant-chef Benoît témoigne qu’il « a toujours aimé travailler avec Japell Hanser Sag car ils sont très pointus et toujours de bons conseils. »

Vernis UV en plein brillant, marquage à chaud laser

L'embellissement illustrant la couverture consiste en un vernis UV en plein brillant et d'un marquage à chaud laser. « pour nos lecteurs, c'est une première. Cette technique représente une valeur ajoutée grâce au marquage à chaud. Ça interpelle en tout cas. »

Bien sûr, ce numéro collector sera envoyé aux militaires de l'armée de l'air y compris ceux engagés en opérations extérieures, notamment celles et ceux qui participent aux opérations Barkhane et Chammal.

Toute la chaîne graphique existant au sein des services presse de l'armée est particulièrement solide avec des prestataires imprimant en offset, une cellule interne de photogravure et des professionnels dédiés à l'édition. Et pour l’impression du magazine Air actualités, l’armée de l’air travaille avec la DILA (délégation à l'information légale et administrative) qui fait partie des services du Premier ministre.

Toutes les équipes de Japell Hanser Sag remercient donc chaleureusement le SIRPA Air de nous avoir choisi pour nous associer à cet événement marquant dans la vie du magazine Air Actualités. 



21 août 2017
Japell Hanser&Sag a participé au projet Creative Papers (Antalis)

Le projet Creative Papers regroupe 12 icônes du design graphique reconnus dans l'univers du design graphique international. A travers 12 livrets imprimés sur du papier de création distribué par Antalis (fabriqué par Arjowiggins), Véronique Vienne, écrivain, critique du secteur design graphique a donné la parole à 12 designers hommes et femmes concernant leur vision de la place du papier à l'ère du numérique.

Le projet finalisé se présente sous un outil simplifié, le « brand owner 12 » confié à une agence pour laquelle Daphné Muller est intervenue en tant que chef de fabrication freelance (daphne@daphnemuller.fr). « Mon grand-père et mon père étaient imprimeurs, en tant que chef de fabrication freelance, je travaille beaucoup en direct avec les imprimeurs. Je connais Japell Hanser&Sag depuis toujours. »

BO12 distribué dans 35 pays

Le travail effectué par Japell Hanser&Sag a débuté en mars 2017. Au total, l’impression, la découpe, le collage manuel et l'assemblage ont duré 4 semaines pour Daphné Muller : « les papiers Antalis sont des papiers de création qui sont très prestigieux et qui coûtent très chers. Nous avons utilisé 14 références de papiers différents pour cet outil destiné aux corps de métier de l'impression et du graphisme. Le tirage du projet Brand Owner12 (BO12) a été de 5100 livrets qui seront distribués manuellement dans 35 pays par des prescriptrices Antalis, c’est pourquoi les textes sont en anglais. »

Sécurisation de la qualité finale de la brochure

Les étapes de fabrication nécessitent une attention et de nombreuses mises au point avant de lancer des impressions à une telle échelle. Japell Hanser&Sag est intervenu pour l’impression en sérigraphie blanc mat, le rainage et la découpe de la couverture en Skin noir 380 g qui est un papier très délicat à travailler.

« Pour la couverture, il fallait un très bel à plat de blanc, bien dépouillé dans les caractères fins, afin de retrouver une parfaite lisibilité des textes et du logo d'Antalis. En ce qui concerne l'étape du rainage, nous avons fait un test préalable de rainage/découpe, puis un test de brochage, afin d’affiner parfaitement le format de la couverture avec rabat à l’intérieur de la brochure, en tenant compte de l’épaisseur du Dos. Ces tests ne sont pas faits par tous les prestataires. C'est vraiment la valeur ajoutée de Japell Hanser&Sag. Ici, on prend son temps pour ne pas griller les étapes ! »

Cet objet artistique présentant 14 papiers de création par l’intermédiaire de 12 icônes du design graphique international et leur relation aux papiers de création, leurs parcours, est progressivement distribué par Antalis afin de démontrer que le choix d’un papier est un acte créatif.

En savoir plus : http://www.bo12.com/fr/le-bo12/



03 août 2017
Le groupe INAPA s’appuie à nouveau sur le savoir-faire de Japell Hanser&Sag pour sa campagne de notoriété

Afin d'embellir ses papiers de créations, INAPA France a sélectionné trois séries de cartes basées sur des histoires de notre enfance. Ses papiers Unique by INAPA destinés à nous faire rêver ont été embellis par Japell Hanser&Sag.

Acteur majeur de la distribution papetière en Europe, INAPA France avait déjà marqué son secteur à travers une série de cartes dédiées aux Jeux Olympiques l'été dernier.

Cette année, Julie Bayssières, chef de produit papier de création chez Inapa a décidé de nous faire voyager dans l'univers de notre enfance à travers des contes.

Thématisées sous formes d'histoires, les cartes reprennent l'imagerie de la Belle et la bête pour son histoire n°1, puis le magicien d'Oz pour l'histoire n°2 et enfin Aladin avec des caractères sortant d'une lampe magique.

Ainsi, l’offre créative « Unique by Inapa » s'adresse toujours aux audacieux, c'est à dire des cibles créatives et des décisionnaires travaillant comme imprimeurs, studios de fabrication ou créatifs.

Créativité by INAPA

« Pour ce 1ier chapitre nous avons sélectionné 3 de nos gammes exclusives « Unique by Inapa ». Chacune, pour ses caractéristiques très différentes: Inuit ultra, papier certifié FSC, velin naturel mat lisse et soyeux, possédant une texture intéressante, non ostentatoire ; Crush, un papier éco-responsable produit à partir de déchets agro-alimentaires, une innovation révolutionnaire qui permet de préserver les ressources naturelles s’inscrivant parfaitement dans les nouvelles tendances de consommation raisonnées ; Stardream, papier métallisé qui de part son état de surface nous renvoie dans l’imaginaire de notre enfance où la poudre de paillette est associée à la magie et au mystère  », résume Julie Bayssières.

Embellissement par Japell Hanser&Sag

Accompagné de partenaires pour l'impression offset LED (Frazier) et les enveloppes sur-mesure (Luxenvel), notre groupe est intervenu sur chacune des trois histoires de contes.

Pour la Belle et la Bête (1), Japell Hanser&Sag a effectué un marquage à chaud surimprimable, un vernis sérigraphique brillant, ainsi qu'une sérigraphie du parfum de la rose avec des cœurs.

Le magicien d'Oz (2) a bénéficié d'un gaufrage multi niveau, puis un vernis UV transparent avec des paillettes poudre perle sur les chaussures du conte, en premier plan.

Quant à la carte d'Aladin (3), nous avons réalisé un marquage or à chaud surimprimable, un gaufrage multi niveau et utilisé une encre phosphorescente.

A vous de rêver en observant plus en détails ces créations qui s'inscrivent dans une série d'histoires de contes qui ont débuté cet été pour Unique by Inapa.

Pour en savoir plus sur cette gamme de papiers de créations, n'hésitez pas à vous rendre sur www.uniquebyinapa.fr.



03 juil. 2017
Japell Hanser&Sag est intervenu au salon Pack and Gift

Le salon Pack and Gift s'est tenu à Paris les 15 et 16 juin dernier. Pour sa 9ème édition, le salon dédié au packaging évènementiel s'est spécifiquement intéressé aux nouvelles techniques de fabrication, d'impression et de personnalisation, permettant des possibilités créatives qui n'étaient accessibles qu'aux seules marques de luxe avant. Ce salon rassemble 250 exposants dont des fabricants d'emballage, des spécialistes en impression, en techniques de fidélisation ou personnalisation.

C'est dans ce cadre que Jean-Baptiste Aglaghanian, directeur de Japell Hanser&Sag a participé à une table-ronde sur « la personnalisation des packagings : tendance et mode d'emploi ».

Zoom sur l'option papier de création

Un petit tour de table s'est déroulé entre les intervenants sur les différentes techniques d'embellissement proposées en partant du brief de départ donné par le client ou de l'opération dans laquelle a eu lieu cet embellissement.

Japell Hanser&Sag a évoqué le nombre infini de solutions adaptées à tous les supports et des techniques innovantes que la société a su développer grâce à des partenaires aussi créatifs que techniques, comme H+M, Dubuit, Derprosa, Fedrigoni...Notamment sur le papier de création.

Haute qualité des techniques dites « classiques »

L'exemple de création a été The Black Butterfly Collection, un carnet de tendances et d'inspiration de 32 pages démontrant toutes les possibilités d'embellissement réalisables sur du papier de créateur couleur noire de la gamme Fedrigoni. Le rendu final s'inspire des principaux savoir-faire du groupe Japell Hanser&Sag : vernis, marquage à chaud, découpes, gaufrages, sérigraphies sur une gamme variée de papiers noirs de créateur : mats, brillants, métalliques, nacrés, lisses ou texturés.

Jean-Baptiste Aglaghanian s'est appliqué à démontrer, graphique à l'appui, la force des techniques classiques employées par Japell Hanser&Sag en terme de coûts maîtrisés pour une opération de vernis sélectif puis de marquage à chaud : passés les mille feuilles, soit 4000 exemplaires A4, le numérique devient très onéreux par rapport aux méthodes dites « classiques » lors de cette 2nde étape d'embellissement.

Conscients des besoins variés des clients, Japell Hanser&Sag compte néanmoins intégrer ces techniques numériques dans sa stratégie d'offre complète afin de traiter aussi bien les gros volumes que les petites séries.



02 juin 2017
Japell Hanser & Sag et l’imprimerie Déjà Link ont collaboré sur deux projets présentés à l’édition du Cadrat d’or 2017

Cadrat d'Or 2017

Le trophée du Cadrat d'or récompense chaque année la qualité et l'excellence technique d'un imprimeur. C'est en quelque sorte la plus haute distinction décernée par la profession. Les deux projets ont été retenus parmi les finalistes du Cadrat d'or 2017. Explications en détail.

L’imprimerie Déjà Link a présenté deux réalisations résultant d’une étroite collaboration avec le groupe Japell Hanser & Sag. Un véritable travail d’équipe autour de la fabrication de deux “objets” particuliers :

“The Black Butterfly Collection”, commande faite par Fedrigoni France, est un livret de 32 pages présentant les différentes possibilités d’exploitation des papiers noirs. Se voulant cahier de tendance et source d'inspiration pour les différents acteurs de la communication, de l’édition et du packaging, il allie subtilement impression offset et embellissements divers. Au fil des pages apparaissent ainsi toute la diversité et la grande richesse des papiers noirs (noir intense, nacré, lisse, texturé, mat, brillant...).

Le second projet est le tout nouveau support de communication du groupe Japell Hanser & Sag…

Outil utile aux chefs de fabrication

2017 est l’année du nouveau positionnement d'image du groupe Japell Hanser & Sag qu'on peut résumer en deux mots : sobriété et haut de gamme. A cette occasion, le groupe a mis au point un catalogue didactique à fonction commerciale avec une approche de lecture basée sur la progression des effets :

- une première prise en main de l'objet avec une couverture présentant un pelliculage Soft Touch blanc, produit très récent et novateur sur le marché. La nouvelle identité visuelle utilise les registres du luxe : marquage à chaud or et noir associé à un gaufrage, l’ensemble traduisant un esthétisme volontairement épuré.

- à l'ouverture, l'effet est résolument contrasté par le choix de l’utilisation du papier noir, accueillant une impression offset or ou argent et une impression sérigraphique blanche.

Au fil des pages sont abordés les 6 savoir-faire du groupe Japell Hanser & Sag, démonstrations à l'appui en début de chaque partie. Destiné principalement aux acteurs du secteur de l'impression (chefs de fabrication, donneurs d'ordre, commerciaux...), le soin est apporté aux moindres détails afin de marquer le lecteur qui tient entre ses mains un document de prestige ne se réduisant pas à un simple « catalogue » d'informations techniques.

En voici quelques uns : le papier noir et des papiers de création teintés masse pour avoir des tranches noires, des pliages de certains chapitres pour masquer les versos impactés par la technique utilisée au recto, des techniques innovantes comme le pelliculage blanc, qui permet d'avoir deux faces de couleur différentes sans faire appel au contre-collage de deux papiers. Autant de contraintes techniques à résoudre au niveau de la fabrication.

Cette plaquette remplit plusieurs objectifs :

- donner aux clients un outil pratique de consultation référençant toutes les techniques d’embellissement, de manière claire et hiérarchisée

- proposer à chaque chapitre, la démonstration de la technique présentée.

Avec cette nouvelle plaquette, Japell Hanser & Sag propose un outil utile complémentaire à son Book des effets spéciaux.



29 mai 2017
L'art d'embellir : une volonté partagée par tout un groupe

Vous avez peut-être déjà remarqué notre nouvelle identité visuelle lors du passage des camions Japell Hanser & Sag ? A travers ce changement, les trois sociétés du groupe affirment leur offre globale dans le secteur de l'embellissement.

La richesse vient de la diversité. Chaque technique d’embellissement présente au sein de Japell Hanser & Sag est le fruit d'une pratique quotidienne dans les domaines du marquage à chaud, de la sérigraphie, du gaufrage, du pelliculage, du vernissage, du façonnage.

Depuis 1977, la philosophie de notre société n'a pas changé : nous répondons aux besoins toujours plus pointus et exigeants de nos clients. Notre métier pourrait se résumer ainsi : proposer une palette de possibilités pour ennoblir vos imprimés, leur donner une dimension visuelle et tactile en les transformant en objets singuliers, uniques et remarquables, en faisant ressortir des effets de volume, de relief, de texture, de luxe, de surprise ou d'étonnement, en révélant la luminosité et l’intensité des couleurs. 

Notre ADN demeure identique : être à l'écoute de vos besoins, guider vos choix, suggérer des orientations originales et innovantes grâce à notre expérience clients.

Nouveau code couleur : or, noir, blanc

Cette nouvelle identité visuelle s'exprime à travers un graphisme sobre et l'utilisation d'un code couleur or, noir et blanc. Elle reflète notre positionnement haut de gamme et exigeant. Le lien entre les trois entités résume notre volonté commune de vous accompagner en tant que groupe.

Notre offre globale intègre bien tous les savoir-faire et l'expérience spécifique de Japell Hanser & Sag, au service de nos clients.

C'est désormais sous cette identité de groupe que nous continuerons à vous conseiller et à vous surprendre que vous soyez acteurs ou concepteurs des mondes de l'édition, du design, des agences et du packaging...

La conception et la mise en place de notre nouvelle identité visuelle ont été confiées à l’agence Déca Noisette. L’ensemble des supports de communication ont été fabriqués par les équipes du groupe.



23 mars 2017
Les parfums Viktor & Rolf font appel à Japell Hanser Sag pour un coffret collector

C'est pour la création d'un coffret design de 6 nouveaux parfums, de son sac et du dossier de presse que Japell Hanser Sag a été sollicité en Octobre 2016.

Le challenge à relever était plutôt ambitieux. Japell Hanser Sag l'a respecté dans les temps de production impartis. Ce coffret design doit représenter tout le sens de l'innovation de la prestigieuse marque Viktor&Rolf.

La nouvelle gamme de 6 parfums s'accompagnait d'un sac, coffret et d’un dossier de presse.

Japell Hanser Sag a réalisé le marquage à chaud or galbé du texte de la couverture du dossier de presse et du sac, et le marquage à chaud noir brillant ainsi que le gaufrage sur celui-ci pour imitation du ruban, sur un Sirio Pearl Ice White de chez Fedrigoni.

Sac, coffret et dossier de presse embellis

Un coffret regroupant les six nouveaux parfums a été spécialement créée afin de les valoriser. Dans la logique évènementielle, un dossier de presse et un sac sont venus compléter cette offre exclusive.

La réalisation de la commande a été orchestrée par Synchro Production, basé dans le 18ème arrondissement à Paris, partenaire de longue date de notre groupe.



08 mars 2017
« Zendium » confie l'embellissement de son coffret événementiel à Japell Hanser Sag

 Zendium » est une marque de dentifrice historiquement scandinave positionnée produit technique et haut de gamme.

A l'occasion de la sortie de nouveaux produits, la marque « Zendium » a fait appel au savoir-faire de Synchro Production, basé dans le 18ème arrondissement à Paris.

En mars 2015, Synchro Production a conçu le coffret, de la maquette à la finition, en partenariat avec Japell Hanser Sag.

Après la conception du coffret, Synchro Production a réalisé l’impression, sur laquelle Japell Hanser Sag est intervenue ; pelliculage mat, vernis sérigraphique brillant et gaufrage sur le couvercle, pelliculage mat sur le fond de boîte, le tout découpé en platine manuelle avant d’être assemblé chez Synchro Production.

Assemblage qui a consisté aux collages des différentes éléments du coffret, du rembordage, de la mise en volume, de la pose d’aimants cachés et de l’insertion de la mousse et des produits « Zendium ».

Notre partenaire historique Synchro Production a l'habitude de concevoir ce type de coffrets pour différentes marques et nous confie périodiquement ces travaux d'embellissement à forte valeur ajoutée. 



16 nov. 2016
Japell Hanser Sag réalise la couverture de la 1ère BD sur Tesla

Nikola Tesla, inventeur aux 300 brevets, spolié par Thomas Edison qui s'approprie l'invention du courant alternatif, après l'avoir fait venir aux Etats-Unis pour résoudre des problèmes d'alimentation électrique dans la ville de New York fait l'objet d'une bande dessinée sublime, éditée par les éditions du Lombard.

Véritable icône dans les pays de l'Est et aux Etats-Unis, le savant d'origine serbo-croate fait l'objet du 1er tome « Le mystère Chtokavien » de la série qui lui est consacrée : « Les trois fantômes ». Guilhem, le dessinateur et Marazano, le scénariste situent l'intrigue dans le New York des années 40. La couverture réalisée en partie par Japell Hanser Sag résume bien l'univers de cette bande dessinée sortie fin août 2016. On y voit une jeune garçon avec sa mère, sur fond de buildings et de robots volants. En 1942, alors que le savant Nikola Tesla a disparu, ce dernier semble le seul à pouvoir empêcher que ses inventions détruisent le monde. Ce sont les auteurs de la bande dessinée eux-mêmes qui ont recommandé Japell Hanser Sag car ils savaient que le groupe pouvait réaliser ce type de couverture proche des beaux livres réédités de Jules Verne.

Confection très pointue de la couverture

Techniquement, la réalisation de la couverture a nécessité un pelliculage argent brillant anti-statique, une impression offset Uv, une quadri avec blanc de soutien, un pelliculage mat anti-rayures et un vernis sérigraphique à structure effet givré.

Dans ce cas de figure, il a été fait usage d'un blanc de soutien. « pour l'impression sur les supports métalliques, le blanc de soutien remplace le papier blanc du support. Dans l’impression en quadrichromie, les couleurs sont obtenues par un mélange, la superposition des 4 couleurs de la quadri : jaune, magenta, cyan et noir.

 Il n’y a pas de couleur “BLANC” et c’est classiquement le papier qui “fait” le blanc, là où il n’y a pas de couleur. Lors de celle sur le support polyester argent, et d’ailleurs sur tous les supports transparents, pour exister le blanc doit être ajouté.

Clémentine de Lannoy, l'éditrice des éditions du Lombard se félicite du travail très soigné « notamment sur les à plats de la couverture et la réalisation fidèle des logos très minces », effectué par le groupe Japell Hanser Sag.

Des signatures dédicaces vont se dérouler en France et en Belgique. D'autres marchés que la France seraient potentiellement intéressés par cette série sur Tesla.

A propos de la BD : www.lelombard.com/series-bd/trois-fantomes-tesla,527/



28 oct. 2016
Japell Hanser Sag, membre actif d'Imprim'Luxe

Alors que les Allemands ont l'habitude de chasser en meute pour les affaires, notamment à l'export, le label Imprim'Luxe est né du même constat. Démarré en juin 2013, sous la présidence de Pierre Ballet, Imprim'Luxe est issu d'un appel à projet du Ministère de l'Industrie.

« Nous avons travaillé longtemps afin de mettre en synergie des valeurs collectives et des notions de business. Venant du monde de l'industrie, nous avons mûri notre modèle économique et donné à tester à d'anciens élèves HEC  », résume Pierre Ballet, président de l'association.

Le nombre de membres a été limité à 50 et nous n'avons pas changé la donne depuis sa création. La baseline d'Imprim'Luxe est la suivante: « La France imprime sa marque », ce qui résume bien sa philosophie collective.

Les critères d'adhésion reposent sur trois données essentiellement : des finances saines, un travail de qualité voire d'excellence dans certains domaines et des valeurs humaines qui soient éthiques.

Complémentarité de compétences

La territorialité de la production en France est essentielle en matière de métiers liés à l'imprimerie et à l’embellissement des documents traités. Cet écosystème permet bien sûr de créer des liens entre les membres, sans être pour autant fermé à des collaborations extérieures. Mais, en ayant édité un Book où sont répertoriés les membres et une quinzaine de partenaires, cela facilite les collaborations quand les membres ont besoin d'une expertise complémentaire.

Beaucoup d'acteurs économiques aimeraient intégrer Imprim'Luxe. Mais le numerus clausus demeure à 50 membres, après réflexion du Conseil d'administration. L'objectif est clairement d'être facilitateur auprès des membres et des donneurs d'ordre et leur donner accès à l'innovation collectivement.

Dans le domaine de l'imprimerie, il y a encore de très belles entreprises en France. Une partie du business qui était parti loin de la France continue à y être relocalisé, années après années. C'est le signe qu'Imprim'Luxe a toute sa raison d'être : positionner le savoir-faire français parfois centenaire voire plus en réseau et vitrine dans notre pays mais aussi en rayonnant à l'export.

Imprim'Luxe-68, Bd Saint Marcel-75005 PARIS -www.imprim-luxe.fr



27 sept. 2016
INAPA a challengé Japell Hanser Sag pour embellir ses épreuves J.O.

Le groupe INAPA est un acteur majeur de la distribution papetière en Europe. INAPA France a récemment lancé une série de cartes sous forme d'épreuves papier diffusées à ses clients et partenaires. Japell Hanser Sag a relevé le défi avec plaisir.

La thématique des Jeux olympiques a inspiré cette série d'épreuves créées sur des papiers Unique by INAPA. A travers huit épreuves créatives, le groupe expert du papier depuis 50 ans a souhaité « montrer le champ des possibles sur un support papier de création en abordant différentes techniques d’embellissement, sous forme d'épreuves collector, susciter l’envie et rassurer», résume Julie Bayssières, chef de produit papier de création chez Inapa.

En cherchant des partenaires qui aiment relever les défis, Inapa s'est adressé à trois membres du réseau Imprim'Luxe : l'imprimeur Frazier, le fabricant d'enveloppes Luxenvel et le groupe Japell Hanser Sag.

La gamme Unique by INAPA propose des papiers de création « exclusivement dédiés aux audacieux », comprendre des cibles créatives et décisionnaires parmi les imprimeurs, studios de fabrication, créatifs.

Épreuves collector et challenge artistique

Durant tout l'été et jusqu'à fin octobre, au rythme des Jeux Olympiques, huit épreuves sportives ont servi d'inspiration à ces productions graphiques uniques : badminton, boxe, volley-ball, judo, athlétisme, natation, tennis et médailles en or, argent, bronze. Autant d'épreuves artistiques symbolisant la prise de risque des partenaires sur ce projet.

Parmi celles-ci, on retiendra l'épreuve n° 5 représentant une piste d'athlétisme. Japell Hanser Sag a réalisé la sérigraphie fluo sur un vernis sérigraphique sable. L'épreuve a ensuite été imprimée par Frazier sur un papier Pur Coton Smoke 350 g et la pochette en Pur coton smoke 120 g.

Ainsi que l'épreuve n° 2 représentant un gant de boxe associant trois poids-lourds de la chaîne graphique. Ici, Japell Hanser Sag a effectué un gaufrage multi-niveaux et un vernis sérigraphie brillant sur une impression blanc et quadri/indigo 7800 réalisé par l’imprimeur Frazier.

En tout, ce sont 8 épreuves très créatives à conserver qui ont été déclinées par quatre acteurs complémentaires, positionnés sur la créativité et l'embellissement sur mesure de l'imprimé.

Challenge relevé avec plaisir par les équipes de Japell Hanser Sag !

Pour en savoir plus sur la gamme d'INAPA, vous pouvez consulter une partie de leur gamme ici : www.uniquebyinapa.fr.



16 sept. 2016
Japell Hanser Sag, partenaire de 7ème Prise de Terre

La biennale d'art contemporain 7ème prise de Terre se déroule depuis 12 ans ce mois-ci à la ferme de la Basse Cour à Arnouville, dans l'Eure-et-Loire. Pour la quatrième fois, le groupe Japell Hanser Sag s'associe à cet événement artistique. La thématique de cette année est « 12 ampères, 12 ans pairs ».

André Marie Ampère (Lyon-1775-Marseille-1836) était un célèbre physicien et mathématicien français. Il est notamment l'auteur de travaux mathématiques puis se tourna vers la chimie, avant de faire de grandes découvertes dans le domaine de l'électromagnétisme.

C'est donc sous la thématique « 12 ampères, 12 ans pairs » que cette 7ème prise de terre se déroule le week-end du 17/18 septembre de 10 h au coucher du soleil à la ferme de la Basse Cour, à Arnouville.

Cette 7ème biennale d'art contemporain rassemble 12 créations artistiques réparties dans le jardin et la forêt de la ferme. Vous pourrez découvrir des productions artistiques sous le thème du lien et de l'électricité mais aussi des réflexions sur le besoin de collectif dans notre société.

Animations tout le week-end

Les artistes présents sont Corinne Joachim, céramiste, Anne-Boutin-Coutin, plasticienne, Philippe Belleney, plasticien, Corinne Salomoni, maquettiste, René Plunian (installation électrique), Christian Pichard, peintre sculpteur, Sabine Barthélémy, décoratrice cinéma, Lili Bel, plasticienne, Laurence Montceau et Armelle Lefèbvre, paysagiste et plasticienne, Christophe Dumont, sculpteur, Patrice Barry, vidéaste, Caroline Worner, céramiste, Laurent Chapus (installation sur la terre : Ampère par le Nord), Victoire Costes, étudiante aux beaux-Arts, ainsi qu'Elie Garros et Clément Poulain, étudiants en licence d'arts plastiques.

Pour avoir plus d'informations sur l'événement et les artistes, c'est sur www.bassecour.fr. -Ferme de La Basse Cour-28310 Arnouville (à côté d'Angerville-Essonne). 



23 août 2016
Zoom sur le recyclage des papiers-cartons chez Japell Hanser Sag

Chez Japell Hanser Sag, la mise en place d’une démarche environnementale certifiée ISO 14001 nous a permis de trouver des solutions adaptées pour trier, revaloriser la totalité des déchets papiers et cartons issus de la production avec la participation de notre partenaire Paprec

En une année, sur les deux sites du groupe, pas moins de 390 tonnes de rebuts de papiers sans bois, papier à base mécanique et papiers rendus complexes par différents pelliculages sont recyclés par Paprec.

Alors que beaucoup de clients pensent que les papiers pelliculés sont plus complexes à être recyclés, une démarche spécifique a été mise en place au sein du groupe. Le pelliculage appliqué par Japell Hanser Sag est fabriqué sur une base de polypropylène, d'acétate de cellulose ou de polyester. Nous utilisons deux types de colles durant cette étape d'embellissement des papiers : soit de la colle à eau (acryliques), soit de l'EVA (éthylène vinyl acétate). Au final, leur recyclage est facilité grâce à une séparation méthodique par bacs mise en place à chaque poste de travail. Désormais, c'est devenu une habitude au sein des équipes.

Séparation des papiers selon chaque usage

Trois grands bacs existent pour effectuer la pré-collecte à destination de notre prestataire : une pour le papier brut non passé en machines, une seconde pour le papier pelliculé recto seul, une troisième pour le papier recto-verso. Nous avons également une presse à balle pour collecter le film polypro, le film étirable et le film à bulles.

Cycle de fabrication d'une nouvelle pâte à papier

Les papiers-cartons collectés et triés, les matières premières secondaires créées partent ensuite chez les papetiers et les cartonniers. Le papier et le carton vont y subir des épurations plus ou moins sophistiquées.

Le cycle est assez complexe : les fibres sont remises en suspension en les mélangeant avec de l'eau par trituration des balles. Transformées en pâte, elles sont transportées par des pompes. Les éléments indésirables (colles, adhésifs, métaux, agrafes, ficelle, encre, reliure) sont éliminés selon différentes étapes : séparation par tamisage, par différence de densité, par désencrage du papier.

La suspension fibreuse est alors égouttée puis subit une nouvelle étape de tamisage...Le procédé du blanchiment permet d'améliorer la blancheur de la pâte et de décoller les papiers teintés. La pâte à papier est enfin séchée par compression entre des cylindres d'acier chauffés qui vont ainsi définir le futur grammage du papier. Le papier, ainsi recyclé est mis sous forme de bobines et prêt à être réutilisé.

Les déchets triés et éliminés par les stations de désencrage partent dans des filières adaptées : les métaux (trombones, agrafes) vont rejoindre la filière métaux ; les boues éliminées composées de craies et d’argiles vont rejoindre les filières bâtiment (cimenterie, carrelage, brique…) ; les plastiques, s’ils sont homogènes, sont réutilisés : les refus mélangés sont utilisés par la filière de l’incinération avec récupération d’énergie.

On retiendra aussi que les papiers-cartons ne peuvent pas se recycler à l'infini. Il est estimé qu'une même fibre peut être réutilisée 5 à 7 fois en moyenne. Pour obtenir un papier optimal, il est indispensable d'introduire dans la fabrication de la pâte à papier des fibres vierges en complément des fibres recyclées.